Home

Library

The Message of Fatima
The Story of Fatima
"Here You See Hell..."
The Angel of Portugal
Jacinta . . . Francisco
Promise & Plan of Our Lady
Scapular Consecration
The Holy Rosary
Rosary Crusaders
Marylike Modesty
Living our Consecration
The Fatima Cell Program
Cell Meeting Outline
Monthly Cell Program
Reference Material
Fatima Crusader Bulletin
Marian Apparitions & Shrines
Fatima Devotions & Prayers
Seasonal Devotions
Calendars
Saints

smr@salvemariaregina.info

L'Apparition de Juillet de Notre-Dame de Fatima

(Recueillies des Mémoires de Sr. Lucia)

En mon opinion, il aurait été plaisant à Dieu et au Cœur Immaculé de Marie que, dans le livre Jacinta, un chapitre ait été consacré au sujet de l'Enfer, et un autre au Cœur Immaculé de Marie... C'est ce qui entraîne mes paroles à propos du secret... Quel est le secret?

Il me semble que je peux le révéler, depuis que j'ai obtenu la permission du Ciel de le faire... Bien, le secret est constitué de trois parties distinctes, deux d'entre-elles dont je vais maintenant révéler.

La première partie est la vision de l'Enfer... La seconde partie fait référence à la Dévotion au Cœur Immaculé de Marie...

L'Apparition du 13 Juillet 1917

Peu de temps après être arrivé à la Cova da Iria, à coté du chêne vert, d'où un grand nombre de personnes étaient entrain de prier le Rosaire, nous vîmes un flash de lumière une fois de plus, et un moment après Notre-Dame apparut sur le chêne vert.

« Que me voulez-vous ? » demandai-je.

« Je veux que vous veniez ici le 13 du mois prochain, que vous continuez à prier le Rosaire en honneur à Notre-Dame du Rosaire, dans le but d'obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre, parce que c'est Elle seul qui peut vous aider. »

« Je voudrais vous demander de nous dire qui vous êtes et de faire un miracle afin que tout le monde croit que vous nous êtes apparut. »

« Continuez à venir ici tous les mois. En Octobre Je vous dirai qui Je suis et ce que Je veux, et Je ferai un miracle pour que tous voient et croient. »

Je fis alors quelques demandes, mais je ne peux plus me rappeler maintenant ce qu'elles étaient. Ce dont je me rappelle c'est que Notre-Dame dit qu'il était nécessaire pour ces personnes de prier le Rosaire dans le but d'obtenir ces grâces au cours de l'année. Et Elle continua :

« Sacrifiez-vous pour les pécheurs, et dites plusieurs fois, spécialement chaque fois que vous faites des sacrifices : O mon Jésus, c'est pour l'amour de Vous, en réparation des offenses commises contre le Cœur Immaculé de Marie, et pour la conversion des pécheurs. »

Le Premier Secret

Après avoir dit ces derniers mots, Notre-Dame ouvrit ses mains une fois de plus, comme elle l'avait fait durant les deux précédents mois. Les rayons de soleil semblaient pénétrer la terre, et nous vîmes cela comme une mer de feu. Démons et âmes aux formes humaines étaient plongés dans ce feu, comme s'ils étaient des braises transparentes, tous noirs ou bronzés, flottant dans cet incendie, soulevés dans les airs par les flammes qui sortaient d'eux-mêmes, avec des nuages de fumée. Ils retombaient de tous côtés, comme les étincelles retombent dans les grands incendies, sans poids ni équilibre, avec des cris et des gémissements de douleur et de désespoir qui nous horrifiaient et nous faisaient trembler de frayeur. (C'est peut-être cette vue qui me fit crier, comme les gens disent qu'ils entendirent ma voie.) Les démons se distinguaient par leurs formes horribles et dégoûtantes d'animaux épouvantables et inconnus, mais noirs et transparents tels du charbon brûlant. Terrifié et comme plaidant pour une aide, nous levâmes les yeux vers Notre-Dame, qui nous dit avec tristesse et bienveillance

« Vous avez vu l'enfer, là où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à Mon Cœur Immaculé. Si ce que je vous ait dit est fait, plusieurs âmes seront sauvées et il y aura la paix. La guerre va finir ; Mais si les gens ne cessent d'offenser Dieu, sous le pontificat de Pie XI en commencera une autre, pire encore. Lorsque vous verrez une nuit illuminée par une lumière inconnue, sachez que c'est le grand signe qui vous est donné par Dieu qu'Il va punir le monde de ses crimes, par les moyens de la guerre, de la famine, et la persécution de l'Eglise et du Saint Père. »

Le Second Secret

« Pour empêcher cette guerre, je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis. Si mes demandes sont acceptées, la Russie se convertira et il y aura la paix ; sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Église. Les bons seront martyrisés, le Saint Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites. À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie, et elle se convertira, et il sera concédé au monde un certain temps de paix. Au Portugal, le dogme de la foi sera toujours préservé ; etc. Ne dite ceci à personne. Francisco, oui, vous devrez le lui dire. »

« Lorsque vous priez le Rosaire, dites après chaque mystère : O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l'enfer. Attirez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoins de votre miséricorde. »

Impressions sur Jacinta

... Certaines des choses révélées dans le secret firent une très grande impression sur Jacinta ...la vision de l'Enfer la combla d'honneur à un tel degré, que chaque pénitence et mortification ne représentais plus rien à ses yeux, si elle pouvait seulement empêcher les âmes d'aller à cet endroit...

Certaines personnes, même les plus dévouées, refusèrent de parler aux enfants à cause de l'Enfer, car cela pourrait les effrayer. Aussi, Dieu n'a pas hésité de montrer l'Enfer aux enfants, l'un d'eux n'avait que six ans, sachant très bien qu'il pourrait être horrifié à tel point que, je voudrais presque m'aventurer de dire, ils ont été dépérissement de frayeur.

Jacinta s'asseyait souvent pensive sur le sol ou sur le roc, et s'exclamait, « Oh, Enfer! Enfer! Comme je suis si désolé pour les âmes qui vont en Enfer! Et les gens là-bas, brûlant comme du bois dans le feu ! » Alors, tremblante, elle s'agenouillait au sol avec ses mains jointes, et récitant la prière que Notre-Dame leur avait enseigné... Jacinta restait sur ses genoux comme ça pendant une longue période de temps, disant la même prière à maintes reprises. De temps en temps, telle une personne se réveillant d'un sommeil, elle interpella son frère et moi-même :

« Francisco ! Francisco ! Priez-vous avec moi ? Nous devons beaucoup prier, pour sauver les âmes de l'Enfer ! Beaucoup y vont ! Beaucoup ! » A d'autres moments, elle demanda, « Pourquoi Notre-Dame ne montre-t-elle pas l'Enfer aux pécheurs ? S'ils le voient, ils ne pêcheront plus, afin de ne pas y aller ! Vous devez dire à Notre-Dame de montrer l'Enfer à tout le monde... Vous verrez comment ils se convertiraient. »

Après cela, insatisfaite, elle me demandait, « Pourquoi n'as-tu pas dit à Notre-Dame de montrer l'Enfer à ces gens ? »

« J'ai oublié, » répondais-je.

« Je ne m'en suis pas non plus rappeler ! » dit-elle, se sentant très triste.

Parfois, elle demandait aussi, « Qu'ont commis les pécheurs pour qu'ils aillent en Enfer ? »

« Je ne sais pas! Peut-être que le pécheur ne va pas à la Messe le Dimanche, en volant ou disant des mauvaises paroles, maudissant et jurant. »

« Ainsi juste pour une parole, alors les gens peuvent aller en Enfer ? »

« Bien sûr que c'est un péché ! »

« Ce ne serait pas difficile pour eux de se taire, et d'aller à la Messe ! Je suis très désolée pour les pécheurs ! Si je pouvais seulement leur montrer l'Enfer ! »

... Lorsque les gens lui posait des questions, elle répondait d'une manière gentil, mais brièvement ! S'ils disaient quelque chose qu'elle pensait impropre, elle répliquait promptement:

« Ne dites pas cela; c'est offenser le Seigneur notre Dieu. »

S'ils racontaient quelque chose d'inconvenable concernant leurs familles, elle répondait :

« Ne laissez pas vos enfants commettre des péchés, ou alors ils pourraient aller en Enfer. »

Si c'étaient des adultes qui étaient impliqués, elle disait :

« Dites-leur de ne pas faire ça, parce que c'est un péché. Ils offensent le Seigneur notre Dieu, et plutard ils pourront être condamnés. »

Le Cœur Immaculé de Marie

... Notre-Dame me dit le 13 Juin 1917 qu'elle ne m'abandonnera jamais, et que son Cœur Immaculé pourra être mon refuge et la voie qui pourrait me conduire vers Dieu. Après avoir dit ces paroles, elle ouvrit ses mains, et d'elles ruisselait une lumière qui pénétra intimement dans nos cœurs. Je pense que ce jour là, le but principal de cette lumière était d'infuser en nous une connaissance et un amour spécial pour le Cœur Immaculé de Marie...

Depuis ce jour et même après, nos cœurs furent remplis avec d'un plus ardent amour pour le Cœur Immaculé de Marie. De temps en temps, Jacinta me disait, « La Dame dit que son Cœur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te mènera vers Dieu. Aimes-tu cela ? Son Cœur est si bon ! Comme je l'aime ! »

Comme je l'ai expliquée précédemment, Notre-Dame nous dit, dans le secret de Juillet, que Dieu souhaite établir dans le monde la dévotion à son Cœur Immaculé ; Et qu'afin de prévenir de futures guerres, elle viendra demander la consécration de la Russie à son Cœur Immaculé, et pour la Communion de la réparation des premiers Samedis. Après cela, chaque fois que nous parlions de cela entre-nous, Jacinta disait, « Je suis si affligée d'être incapable de recevoir la Communion en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie ! »

La Vision du Saint Père par Jacinta

Un jour nous utilisâmes notre sieste prêt du puits de mes parents. Jacinta s'assieds sur la Pierre plaquée au-dessus du puits. Francisco et moi grimpâmes sur un raide banc à la recherche du miel sauvage autour des ronces proches des fourrées. Au bout de quelques temps, Jacinta m'appela :

« Avez-vous vu le Saint Père ? »

« Non. »

« Je ne sais pas comment c'était, mais j'ai vu le Saint Père dans une très grande maison, s'agenouillant près d'une table, avec sa tête enterrée dans ses mains, et il pleurait. A l'extérieur de la maison, il y avait plusieurs personnes. Certaines d'entre-elles jetaient des pierres, d'autres le maudissait et employaient un mauvais langage. Pauvre Saint Père, nous devons prier tellement pour lui. »

Une autrefois, nous partîmes à la cave appelée Lapa do Cabeço. Sitôt que nous arrivâmes à cet endroit, nous nous prosternâmes par terre, disant les prières que l'Ange nous avait enseigné. Après un certain temps, Jacinta se leva et m'appela :

« Peux-tu voir toutes ces chaussées et ces routes et chemins abondés par des gens qui crient de famines et n'ont rien à manger ? Et le Saint Père dans l'Église priant devant le Cœur Immaculé de Marie ? Et autant de personne priant avec lui ? »

Quelques jours plutard, elle me demanda, « Puis-je dire que j'ai vu le Saint Père à toutes ces personnes ? »

« Non. Ne vois-tu pas que c'est une partie du Secret ? Si tu le fais, ils voudront le découvrir immédiatement. »

« Très bien ! Alors je ne dirai rien à la fin. »

Visions de la Guerre

Un jour, je me rendis dans la maison de Jacinta afin d'y passer un peu de temps avec elle. Je la trouva assise sur son lit, enfouit dans ses pensées.

« Jacinta, à quoi penses-tu? »

« A propos de la guerre qui est entrain d'arriver. Beaucoup de personnes vont mourir, et presque tous d'entre-eux iront en Enfer ! Plusieurs maisons seront détruites, et plusieurs prêtres seront tués. Regardez, je vais au Ciel, et comme toi, quand tu verras la lumière dont la Dame nous a parlé, tu viendras une nuit avant la guerre, tu te préparas à y courir aussi. »

« Ne vois-tu pas que personne ne peut juste courir vers le Ciel ! »

« C'est vrai, tu ne peux pas ! Mais n'aies pas peur... »

... Dieu manifesta ce signe, que les astronomes choisirent d'appeler un aurora borealis. Je ne suis pas si sure, mais je pense que s'ils étudient la question, ils découvriraient que, sous la forme dans laquelle elle est apparut, ce ne pouvait pas être possible que ce soit un aurora borealis. Être comme cela comme c'était, Dieu utilisa cela pour me faire comprendre que Sa justice allait heurter les nations coupables...

... Ce pourrait être... que certaines personne pense que je devais faire connaître tout cela quelques temps avant, parce qu'ils considèrent qu'il pouvait avoir été doublé comme de précieuses années préalablement. Ceci pourrait avoir été le cas, si Dieu avait voulu me présenter au monde comme une prophétesse. Mais je pense que Dieu n'avait pas une telle intention quand Il me fit connaître ces choses. Si s'avait été le cas, je pense qu'en 1917, lorsqu'il m'ordonna de garder le silence et cet ordre fut confirmé par ceux qui Le représente, Il voulait, au contraire, m'ordonne de parler. Je considère ainsi... que Dieu voulait seulement m'utiliser pour rappeler au monde qu'il est nécessaire de s'abstenir de pêcher, et de faire un acte de réparation pour avoir offenser Dieu, par les moyens de la prière et du sacrifice.

... Un petit moment avant d'aller à l'hôpital, Jacinta me dit, « Ce ne sera plus long maintenant pour moi avant d'aller au Ciel. Tu dois rester ici pour faire connaître que Dieu veut établir dans le monde la dévotion au Cœur Immaculé de Marie. Quand tu vas dire cela, ne vas pas te cacher. Dis à tout le monde que Dieu nous a accordé des grâces à travers le Cœur Immaculé de Marie ; et que le Cœur de Jésus veut que le Cœur Immaculé de Marie soit vénéré à son coté. Dis-leur également de prier le Cœur Immaculé de Marie pour la paix, depuis que Dieu le lui a chargé. Si je pouvais seulement mettre entre les mains de tous, le feu qui est entrain de brûler dans mon propre cœur, et que cela me fasse beaucoup aimer les Cœurs de Jésus et Marie ! »

Haut de Page

Visit also:www.marienfried.com

Valid HTML 4.01 Transitional Valid CSS!