Site Map

Home

      Library

The Message of Fatima
The Story of Fatima
"Here You See Hell..."
The Angel of Portugal
Jacinta     Francisco

Requests of Our Lady

Scapular Consecration
The Holy Rosary
Rosary Crusaders
Marylike Modesty
Penance & Reparation
The Fatima Cell Program
Cell Meeting Outline

Monthly Cell Program

Reference Material
Fatima Crusader Bulletin
Marian Apparitions & Shrines
Fatima Devotions & Prayers
Seasonal Devotions

This Page Last Updated:

March 16, 2010

Controverse au sujet du Troisième Secret – Cinquième Partie

 

Sœur Lucia avec L’Evêque da Silva en 1946

Y’avait-il Deux Soeurs Lucia?

Ce genre de sujet est plutôt de mauvais goût en lui-même, comme il invoque les mémoires de sottes théories de conspiration, y compris une, il y’a quelques années, qui présentait des agrandissements de photo des oreilles de Paul VI.  L’on ne méritait pas de mentionner dans cette série, là où ce n’est le fait que d’une certaine quantité de sources sérieuses dont l’envie serait de suggérer que la Sr Lucia de l’ère de Vatican II n’était pas la même personne de l’époque de l’avant Vatican II.  La théorie, si elle était vraie, expliquerait plusieurs difficultés encourues par ceux qui pensent que le Troisième Secret de Fatima n’a pas encore été divulguée publiquement.  Cela expliquerait pourquoi Sr. Lucia apparemment ne s’est jamais plaint à ce propos.  Cela expliquerait la ‘‘confession’’ absurde dont Sr. Lucia est supposée avoir faite en la ‘‘date de 1960’’.  Cela expliquerait pourquoi la Sr. Lucia de l’époque de Vatican II semble si insouciante et allègre, pendant que la Sr. Lucia de l’époque d’avant Vatican II était toujours vu comme tellement sérieuse et troublée.  Mais là dedans, fallait pas se tromper de danger – les uns pourraient trop accréditer la preuve hors de signification sur la préférence, un peu mieux que ses mérites.  D’autres pourraient préférer croire en cela, et aussi trop s’en approprier.

En 1967, personne n’avait pensé à la question de savoir si ces deux photos étaient de la même personne.  Elles semblent assez similaires.

 

(A gauche) Sr. Lucia en 1946.  Est-ce la même personne, la même ‘‘Sr. Lucia’’ tel qu’en 1967?  (A Droite) ‘‘Sr. Lucia’’ en 2000.  Correspond-elle à celle de 1967, 1946, ou aux deux ?

Avec ce danger clairement dans l’esprit, nous projetons de donner un avis équilibré des preuves photographiques, ensemble avec des opinions scientifiques sur le sujet du vieillissement facial.

L’argumentation derrière, la théorie fonctionne ensuite : Sr. Lucia était une religieuse Dorothéenne quand elle révéla les premiers deux Secrets, ensemble avec l’existence du Troisième.  Quelques années plus tard, en 1948, elle obtint la permission de pratiquer sa vie religieuse dans un strict cloîtrement.  Elle fut envoyée chez les Carmels à Coimbra, où, assez naturellement, elle fut rarement photographiée.   Elle n’apparut plus en public, n’émit aucun opinion ni avis jusqu’en 1967,  au cours des célébrations du 50ieme anniversaire des apparussions.  Alors elle apparut quelque peu différente des photos d’elle prisent 20 à 25 ans auparavant.  Mais personne ne remarqua cela, parce que les anciennes photos étaient pratiquement inconnues – seulement des photos d’elle lorsqu’elle était une jeune fille au moment où les apparussions avaient été largement distribuées.  Ainsi, la réflexion est qu’un changement fut fait afin d’éviter un conflit sur le Troisième Secret, vraisemblablement au début de 1960.  Il y’a eu des affirmations que la réelle Sr. Lucia serait morte – et même qu’elle fut assassinée – autour de l’année 1960, mais il y’a eu aucune évidence substantielle venant renforcer cette affirmation.  Ainsi nous allons examiner ici seulement la théorie selon laquelle il y’avait deux Sr. Lucia : une avant 1960 ‘‘Sr. Lucia I’’ et une après 1960 ‘‘Sr. Lucia II.’’

Nous commençons avec la courte description des apparitions de Sr. Lucia, faites par l’auteur William Thomas Walsh après qu’il l’eut interviewé en 1946 ; « [Les dents de Lucia] étaient larges, saillantes et irrégulières, faisant avancer la lèvre supérieure et la lourde inférieure retombée, pendant que le bout de son nez retroussée pointait plus que toujours.  Parfois sa face brune a suggéré une nature qui peut être maussade, tenace et défiante, si non pervers.   Mais l’apparence était trompeuse, sous une incitation de quelque émotion, la lumière brune de ses yeux peut jeter des éclairs ou scintiller, et les petites rides qui pliaient ses joues quand elle riait contribuaient à une expression plutôt gentille.’’ (Notre Dame de Fatima, p.11)

Par la suite nous avons des points de différence notés dans un article (Les Deux Lucia – Photos et Faits) par le Dr. Marian T. Horvat, dans lequel nous avons extrait et numéroté, afin qu’elles puissent plus aisément être comparées avec des commentaires scientifiques.  Nous avons omis plusieurs points qui apparaissent être assez subjectif.  Pour être parfaitement juste, nous avons également omis presque toutes les photos fournies par le Dr. Horvat, qui compare la Sr. Lucia de 1946 avec la ‘‘Sr. Lucia’’ seulement en age avancé, et non les photos de 1967.   Nous pouvons fournir les photos du site officiel de Fatima (ce n’est pas connu, cependant, une de ces photos a été altérée).

1) « La ligne naturelle de sa densité, les lourds sourcils de Sœur Lucia I sont sans détour.  Les sourcils s’amplifient jusqu’à la zone du front au-dessus de son nez et passent dans un angle interne de ses yeux.  Les sourcils de Sœur Lucy II… ne sont pas sans détour, mais légèrement courbés et effilés ; l’arc commence directement au-dessus des yeux.  Il y’a un large espace sans sourcils au-dessus du nez entre les deux sourcils. »

2) « Lorsque Sœur Lucy I sourit, ses joues apparaissent comme deux petites pommes rondes.   Bien que les joues de Sœur Lucy II soient partiellement couvertes par de large lunettes, il paraît clair qu’elles manquent ce gonflement. »

3) « Je n’ai trouvé aucune photo de Sœur Lucy I, souriante ou sérieuse, avec ses narines ouvertes.  Elles ne vacillent pas naturellement.  Toutes les photos de Sœur Lucy II, pourtant, la montre avec ses narines vacillantes.  Elles s’ouvrent naturellement. »

4) « Sous les pommiers des joues de Sœur Lucy I se trouvent des fossettes définitives, pliées… mais les joues de Sœur Lucy II sont plates et larges, sans plis ni fossettes quand elle sourit. »

5) « Dans sa description de Sœur Lucy, Walsh nota également ses lèvres supérieures saillantes et ‘une lourdement abaissée’ qui pendait.  Les deux lèvres ont différentes épaisseurs.  Les lèvres de Sœur Lucy II, pourtant, sont plates, minces, grises et de même épaisseur. »

6) « Lorsque Soeur Lucy I sourit, la fin de sa bouche pointe vers le haut.  Mais lorsque Sœur Lucie II sourit, la fin de sa bouche pointe vers le bas. »

7) « Un autre trait particulier de Lucy alors enfant qui peut être vu dans ses photos à l’age de 40 ans est un muscle protubérant au milieu de son menton, assez marqué pour former une zone ridée dessous.  Mais ce muscle n’apparaît jamais dans les photos de Sœur Lucy II. »

8) « Le menton de Soeur Lucy I est fort mais pas saillant.  Au contraire, le menton de Sœur Lucy II est un menton saillant.   La dernière a une mâchoire carrée, qui n’apparaît pas dans les photos de Sr. Lucy I… le menton de Sœur Lucy I, quand bien même elle est plus jeune et pas en surpoids, s’estompe avec sévérité dans son cou, avec la tendance à disparaître dans un double menton.  Cependant, le menton de Sœur Lucy II, quoiqu’elle soit vieille et lourde, surplombe de devant et en dehors.  C’est si évident que cela forme une plateforme prolongée dehors, davantage que son nez. »  C’est réellement un prolongement davantage que le nez n’apparaît pas être vraie dans toutes les photos, comme celle à gauche.

9) « …le profil de son nez (Sœur Lucie I)… correspond avec justesse à la description de Walsh, qui avait noté ‘le bout de son nez retroussé relevé.’  Cependant, le nez de Sœur Lucy II est arrondi à son bout, pointé légèrement vers le bas. »

10) « …Sœur Lucy I a de très longues et mauvaises dents… Il n’est pas indiscutable que Sœur Lucy II porte un dentier… Personne ne remplace une mauvaise et affreuse dentition par un appareil anthère de mauvaises et laides dents… De plus, depuis que les dentiers sont artificiels, ils n’ont jamais changé leur apparence.   Mais à un moment, les gencives de Sœur Lucy II semblaient enflammées… à un autre moment ses gencives semblaient se rétracter… Et si celles-ci sont des dents naturelles de Sœur Lucy II, alors elles sont clairement différentes des dents naturelles de Sœur Lucy I.  Dans ce cas, comment peut-on l’expliquer, excepter que nous voyons deux personnes ? »  Dr. Horvat ne fait pas inclure la photo de 1967, comme nous le faisons en dessous.   Voici la photo de 1967 (au milieu) montrant quasiment sa parfaite dentition.

 

Longues, mauvaises dents ; Dents parfaites ; Courtes, mauvaises dents.  La photo du centre et celle de droite peuvent peut-être expliquer si ce sont des dents naturelles, raccourcies avec l’âge et affectées par une maladie de la gencive.  Mais alors, comment expliquer les dents de la gauche?

Maintenant nous regardons l’opinion scientifique, extraite d’un article des agents du FBI Michael A. Taister et Sandra D. Holliday et l’Odontologiste H.I.M. Borman (Commentaires sur le Vieillissement Facial dans la Loi Mise en Vigueur, Investigation, Communications sur la Science Médico-légale, Avril 2000, Vol. 2, No. 2).  Nous inclurons une quantité de références dessus.  Nous n’insisterons pas sur les rides sur la peau ici.

« Les signes d’un vieillissement biologique apparaissent ordinairement entre les âges de vingt et trente ans… les lignes autour de la bouche… deviennent apparentes, et les lignes des contours du nez de la partie latérale de la bouche vont progressivement s’approfondir.  Avec les débuts de ces changements, il pourra également avoir un vide dans la zone de la joue en dessous… des pommettes… (2, 4, 6)  Les hommes et les femmes au milieu de leur âge peuvent exposer leur grosseur, poils des sourcils qu’au cours de leur jeune âge… (1 –  le contraire est observé dans les photos.)

« De façon générale, l’âge apparent a tendance à agir sur l’allure et le profil de la face associé à l’augmentation de la prééminence du menton (8), la baisse convexe du squelette du nez (9), et le prolongement des lèvres inférieures et supérieures (5).  Ces tendances sont particulièrement évidentes de la naissance jusqu’à l’age de dix-huit ans, mais leurs effets sont observés, quoique moins spectaculairement, au milieu de l’age adulte et au-delà.  Avec l’augmentation de l’âge, le profil squelettique du visage humain commence à perdre ses traits distinctifs, apparence protubérante comme changée dans la formation et l’orientation de l’os nasal mené pour l’aplatissement des traits faciaux (2, 3, 4, 6, 7).  Au même moment, cependant, les doux tissus faciaux du profil tendent vers de grandes convexités progressivement avec l’âge, démontrant que la musculation et le pelage de la tête et de la face ne respecte toujours pas le développement des fondamentaux des tissus osseux (1, 2, 4, 7).

« Quand une personne perd ses dents… la demande pour s’appuyer sur les os entourant les dents sera réduite.  Cette conduite à la résorption des os de cette zone est abandonnée… la présence de moins de tissus osseux dans la mâchoire supérieure réduit la hauteur de la face et cause la mâchoire inférieure à apparaître plus saillante (8).

« Le remplacement des dents naturelles par des dentiers peut empêcher la résorption continue des os des mâchoires supérieure et inférieure dans une mesure, mais le changement dans la densité sinon l’épaisseur physique des tissus osseux dans les mâchoires sera ordinairement apparente. »

Les femmes nous dirons que de minces sourcils avec l’âge avancé (1) et les lèvres s’amincissent (5).  Ainsi donnée tel ci-dessus, il semble que presque toutes les différences notées par le Dr. Horvat purent peut-être être justifiées par le vieillissement.  Bien qu’il doive être admis que la différence dans le menton et la mâchoire entre 1946 et 2000 est très marquée, ceci pourrait également être expliqué par les différences dans la posture.  Les photos les plus récentes montrant un menton fuyant pourraient être dues à la tête et au cou qui ont été arrêtés en arrière, dans une plus jeune entreprise et en une ‘‘bonne posture.’’  Si la tête était aussi légèrement courbée vers le bas, le menton serait aussi dessiné quelque peu en arrière.  Dans les dernières photos, la tête et le cou peuvent être affalés en avant, avec la tête basculée, ensuite soigner pour faire saillir le menton.

L’image à la droite montre la couverture du livre publiée en 1976 (Fatima dans les Seuls Mots de Lucia) ; Mais la photo de la couverture était supposée avoir été prise en 1963.  Ici Sr. Lucia est quelque peu obèse et porte des lunettes.  Sa tête est courbée légèrement vers le bas, aussi son menton n’est pas saillant.   Ses dents apparaissent être sans détours, mais ceci est loin d’être clair.  Il est tout à fait possible qu’il lui ait été demandé de perdre du poids et renoncer à porter ses lunettes lors de ses apparussions publiques en 1967.  Il y’a définitivement des différences entre ceci et les photos de 1967, mais elles ne semblent pas persuasives.

La différence indiscutable est sa dentition. Quel scénario possible peut expliquer la différence dentaire, pas seulement entre la photo de 1946 et celle de 1967, mais aussi entre toutes les deux et la photo prise au environ de 2000 ?  Nous allons ici l’examiner un peu :

Scénario 1 : Sr. Lucia avait sa mauvaise dentition fixée grâce à une chirurgie dentaire majeure avant 1967.  Ceci peut aussi expliquer d’autres différences faciales, comme le menton et la mâchoire.  Mais alors comment pouvons nous expliquer les petites dents et les problèmes de gencives dans les dernières photos ?  Pouvait-elle avoir sa première, belle dentition remplacée par une mauvaise autre ?  Si elle n’avait pas reçu une pleine dentition, mais seulement des ‘‘partielles’’ ou ‘‘couronnes,’’ ses dents pouvaient-elles arriver regardant comme elles étaient dans la photo prise aux environs de 2000 – également épuisée ?

With Paul VI in 1967.  Was it really her?Scénario 2 : Sr. Lucia de 1967 est la même personne de 1946, mais pas la même que celle de 2000.  Ceci est fortement improbable, depuis que la Sr. Lucia de 1967 ressemble plus à la Sr. Lucia de 2000.

Scénario 3 : Sr. Lucia de 1967 et celle de 2000 sont la même personne, avec la dentition naturelle, qui fut usée avec l’âge et affectée par la maladie de la gencive.  Mais alors les dents longues et tordues de Sr. Lucia de 1946 peuvent être expliquée.  Qu’elle avait ces dents longues et usées redressées avec un rectificateur et classées pour en faire de même voudrait l’expliquer.  Mais pourquoi ?  Est-il probable qu’une religieuse cloîtrée recevrait une dentition esthétique ?

Scénario 4 : Il y’a deux différents appareils dentaires, parce qu’il y’a deux différentes personnes.   Comment la réelle Sr. Lucia, qui a vu l’Enfer, pourrait protéger la dissimulation du Secret de Notre Dame par Vatican II ?

 

Retour: "Reference Library"

Retour pour dépasser

 

Home The Message of Fatima The Angel of Portugal The Fatima Cell The Holy Rosary
The Story of Fatima Scapular Consecration Jacinta Cell Meeting Outline Crusaders of the Most Holy Rosary
Here You See Hell... Modesty Francisco Monthly Cell Program Penance & Reparation
Unless Ye do Penance... Requests of Our Lady Fatima Prayers Cell Reference Material Fatima Crusader Bulletin
Reference Library Marian Apparitions & Shrines Seasonal Devotions Fatima Devotions & Prayers Calendars
"In the End..." Saints Español Français Contact Us

Visit also: www.marienfried.com